Interview w/ Mark Lower

10155510_754632017901241_5190955156387077491_nPour notre seconde interview, nous avons décidé d’aller à la rencontre de Mark Lower, ce jeune Français qui monte. Il est tout jeune et pourtant ces sorties sont déjà playlistés par les plus grands, chacune de ses sorties fait un carton. Rencontre avec le renouveau de la musique électronique française sauce deep-house/nu-disco. 

1/ Salut Mark, tu es né le 21 juin,  jour de la fête de la musique, tu prends ça comme un signe prémonitoire de ta future carrière ?

Bonjour ! Alors, c’est vrai que de nombreuses personnes font le rapprochement… J’ai toujours aimé la musique, donc c’est peut-être bien un signe prémonitoire oui, qui sait !

2/  Qui ou quoi t’a donné envie de faire de la musique ? Un déclic en allant voir jouer un artiste ? Un coup de tête ?

Plusieurs personnes m’ont donné envie de faire de la musique… En premier lieu, Madonna. Je suis fan depuis mon plus jeune âge, déjà vue plusieurs fois en concert (mon cadeau d’anniversaire pour mes 6 ans en 2001). Ensuite pour le mix, on peut dire merci à mes cousins fêtards qui eux-même mixaient ! 

3/  Tu as sortis « Bad boys cry » et  » The way that i feel » sur le label New-Yorkais  Nurvous record, ce 2 morceaux vont connaître un succès assez phénoménal ( et mérité ) ce qui marquera un vrai tournant dans ta jeune carrière, tu peux nous expliquer comment le jeune Lillois s’est retrouvé propulsé dans un des gros label d’outre Atlantique ?

Alors… On dit toujours « qui ne tente rien n’a rien », eh bien c’est ce qu’il c’est passé ! Si je n’avais pas envoyé « Bad Boys Cry » à Nurvous Records, je n’en serais pas là aujourd’hui ! J’ai de la chance d’être tombé sur des gens très sympathiques et très professionnels ! La collaboration ne pouvait que fonctionner si ils aimaient ma musique !

4/  Bad boys cry c’est 4,5 millions de vues sur Youtube et ça à été playlisté par Solomun, le genre de truc qui te boost a mettre les bouchées double dans la prod non ?

Oui c’est assez énorme ! Je ne pensais jamais en arriver là avec ce titre ! Quand on a la reconnaissance de personnes comme Solomun, c’est sur que ça ne peut que faire plaisir ! Oui effectivement ça booste mais il faut savoir évoluer dans son style et ne pas faire un simple copier-coller de ton titre pour dire que ça marche à nouveau ! Si ton public aime ta musique, il te suivra ! 

5/ Comment expliques tu qu’à ton âge tu possèdes déjà une maturité impressionnante que ce soit dans tes productions ou en live ?

Je n’aime pas trop qu’on me parle de cette « maturité » car je ne m’en pas réellement compte.. Je suis comme ça depuis toujours, mais mes amis et ma famille m’ont toujours dit que j’étais plus mature que mon âge. C’est peut-être aussi le fait d’avoir 80% de mes amis plus âgés que moi…

6/ Que penses tu de l’émergence récente et fleurissante du genre deep-house/nu-disco ?

C’est à la fois une bonne chose et une mauvaise chose. La concurrence se fait dure, mais il faut savoir se renouveler et donner quelque chose d’original pour faire la différence ! Cependant il faut avouer que ça fait du bien d’entendre un petit peu plus de morceaux Deep et NuDisco à la radio ces derniers temps car Martin Garrix et David Guetta à longueur de journée ça devenait insupportable.. 

7/ Et de la multiplication impressionnante d’artiste du monde entier du fait de l’accessibilité grandissante de la MAO ?

Là c’est pareil ! Si l’artiste en question produit des sons et des sets plus originaux que ses concurrents, il n’y a pas de raison de ne pas percer, il faut éviter de copier d’autres producteurs comme de nombreuses personnes le font, juste pour réussir à signer sur tel ou tel label. Côté MAO, c’est également vrai qu’il est de plus en plus facile de créer. Mais l’inspiration ne vient pas toute seule, on a beau avoir le meilleur matériel du monde, si l’inspiration n’est pas là, il n’y a rien. Je pense également que tous les domaines artistiques sont touchés par cette accessibilité, la photographie par exemple, tout le monde peut prendre de belles photos à partir du moment où on a un appareil reflex ! Ma copine est photographe, et il est aussi dur de réussir dans ce domaine que dans celui de la musique. Encore une fois je pense que c’est l’originalité qui paye !

8/ Comment ça se passe quand Mark lower est en studio ? Tu t’enfermes pendant 24h ou tu fais selon l’inspiration ?

Mark Lower en studio… Eh bien ça dépend ! Quand je suis seul, j’attend que l’inspiration vienne, j’enregistre des mémos dans mon téléphone et les travaille ensuite au studio.. Il est rare que j’arrive au studio sans idées. Ensuite, quand je suis accompagné, comme souvent avec mon « mentor » Man Of Goodwill, ça se passe avec une bonne dose de bonne humeur, de rigolade et de bonnes idées ! Pour les 24 heures je n’ai encore jamais fait de marathon studio.

9/ Tu as remixé Muse, Coldplay, Empire of the sun, il y’a une âme de rockeur à l’eau de rose au fond de toi ?

Peut-être pas rockeur mais c’est vrai que j’adore ces groupes ! Spécialement Muse qui est le deuxième artiste (groupe) que j’aime le plus après Madonna, je ne rate jamais un live ! Pour ce qui est de l’eau de rose, je pense être assez Mark « lover »…

10/ Une citation pour finir ?

Hm déjà dis plus haut, mais :  » Qui ne tente rien n’à rien  »

 

Un énorme merci à Mark Lower pour sa disponibilité et sa bonne humeur, et souhaitons lui une grande et belle carrière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s